Congo-Brazzaville: Enregistrez votre téléphone sinon, ligne coupée !

Congo-Brazzaville: Enregistrez votre téléphone sinon, ligne coupée !

La liberté d'expression est mise à mal une fois encore. En 2016, en RDC, on reprend l'opération d'enregistrement et d'identification systématique des abonnés téléphoniques. Une mesure gouvernementale de plus, au nom de la sécurité intérieure, qui inquiète les défenseurs de la libre expression.

« Tout numéro non enregistré sera suspendu. Passez dans nos points de vente avec une pièce d'identité pour enregistrement ». Voici le genre de message qui tombe fréquemment sur les écrans des téléphones des Congolais. Tout le monde s'interroge sur la raison de cette précipitation spontanée à l'identification de tous les détenteurs de téléphones cellulaires.

Mesure inquiétante

A Goma, Kambalé, 26 ans, vient de recevoir un message de son opérateur. Il lui demande de se faire identifier dans l'un des guichets les plus proches, sous peine de suspension de ligne ! « Je ne comprends pas pourquoi seulement aujourd'hui on veut mon identité complète. Depuis plus cinq ans, j'ai un téléphone portable et personne ne m'a demandé cela », dit-il. Muni de sa carte d'électeur et d'une copie à déposer, il se rend sur place pour faire cette opération. Après avoir sagement attendu son tour dans la longue file d'attente, il remplit une fiche et la signe. Tous les détails comptent... même la marque du téléphone portable utilisé. Etonnant !

Les grandes oreilles au boulot !

« Grâce à cette opération d'enregistrement, il sera facile de savoir qui, quand, où, quoi, comment on utilise son téléphone », estime un agent de téléphonie. Il ajoute ses craintes de cette initiative gouvernementale qui va probablement limiter la liberté d'expression. On ne sait pas qui surveille qui et qui écoute qui. Et en RDC, il y a quatre opérateurs dans ce secteur juteux de la téléphonie mobile : la tâche sera certainement repartie et facile à exécuter.

Abonnés téléphoniques piégés

Curieusement, dans ce formulaire à remplir, tout est indiqué sauf la responsabilité des opérateurs quant à la gestion des informations personnelles fournies ! En principe, lorsque l'on achète une carte sim valide, automatiquement, l'abonné bénéficie de la clause de confidentialité de l'entreprise en question. Mais parfois, les cartes sim dont les numéros n'étaient pas identifiés étaient le seul moyen sûr d'assurer une confidentialité. « S'il y a abus d'usage de nos données personnelles, qui sera responsable ? », s'interroge un autre abonné dans la file d'attente.

Officiellement, cette mesure vise à assurer la sécurité des utilisateurs et prévenir contre le terrorisme. Belle justification. Mais la pilule reste dure à avaler. On verra avec le temps si c'est l'objectif annoncé est vraiment poursuivi...

Source: allAfrica.com
Date: 09 janvier 2016