Ile Maurice: Débat sur les Start-ups - «La petite taille du pays est un avantage», dit Sten Tamkivi

Ile Maurice: Débat sur les Start-ups - «La petite taille du pays est un avantage», dit Sten Tamkivi

Il est catégorique. «Maurice possède tous les atouts afin de devenir un véritable hub informatique à l'avenir». C'est ce qu'a annoncé Sten Tamkivi, ancien Head of Skype en Estonie et ancien conseiller du président de la République estonien. Il intervenait lors d'un forum-débat sur les Start-Ups organisé par la Sentinelle, lundi 4 janvier.

Lors de son intervention, l'ancien Head of Skype en Estonie va plus loin en affirmant que la petite taille de l'île Maurice est loin d'être un désavantage. «Contrairement à ce que l'on croit, il est plus facile de changer les lois et de mettre sur pied de nouvelles idées dans un pays de petite taille. La situation actuelle ne reflète pas forcément celle du future», soutient-il.

De nombreux défis

Etaient également présents lors du forum-débat, différents acteurs du secteur des TIC locales, notamment Suraj Ramgoolam, Project Manager au ministère des Technologies de la communication et de l'informatique, Denis Lacour d'Esokia Web Agency Ltd, Donald Lim Fat, Manager chez Information Management Services Ltd, Vivek Mathur, CEO de The Cloud Factory EMEA et de Ish Sookun, Linux system Administrator de La Sentinelle. Ces derniers ont discuté des différentes perspectives de développement pour les Start-ups et le secteur informatique à Maurice.

Toutefois, si Maurice possède nombre d'atouts pour le développement des startups, les défis restent nombreux. A l'instar du manque de marketing, de visibilité et de financement. Donald Lim Fat fait ressortir, en ce sens, que l'esprit entrepreneurial n'est pas encore bien ancré dans la culture locale. Toutefois, la venue de La Plage Factory Incubator and Accelerator, développé par le gouvernement en février et la création de plusieurs incubateurs pour entreprises à travers l'île annoncé par le ministère des entreprises, devrait apporter un vent nouveau sur le secteur.

A savoir que l'Estonie, État d'Europe du Nord, compte pratiquement la même population que Maurice. Et depuis son indépendance en 1991, le pays a réussi un véritable tour de force numérique. Ce pays compte aujourd'hui plus de 10 000 chercheurs en informatique et a réalisé avec succès la numérisation de toutes les démarches administratives ainsi que le lancement de la signature numérique. Une innovation qui permet à sa population d'accéder aux services gouvernementaux sans avoir à se déplacer et encore moins à subir les longues files d'attente.

En septembre 2015, une délégation mauricienne s'était rendue en Estonie. Le Secrétaire général de la Commission de l'océan Indien, Jean Claude de l'Estrac, et le directeur exécutif de l'e-Governance Academy d'Estonie avaient signé un protocole d'entente jetant les bases d'une coopération en matière de gouvernance numérique entre les deux institutions. Le gouvernement mauricien, représenté par Roshi Bhadain, ministre de la Bonne gouvernance, de la Technologie, de la communication et de l'innovation avait, lui, signé un accord bilatéral avec l'e-Governance Academy.

Source:l'express.mu
Date:09 Janvier 2016